Habiter le monde rural
Introduction : Des paysages ruraux très différents

Hatier :

Dossier p. 80-81
Question 1

Hachette :

Dossier p. 276-277

Questions :
Pour chacun des paysages :
- Dire où on se situe
- Décrire l’habitat (s’il y en a un)
- Décrire la façon de cultiver la terre

Suivant l’endroit où on se trouve dans le monde, le paysage du monde rural peut-être très différent selon :
- des facteurs naturels (Climat, relief)
- un habitat dispersé ou regroupé en village
- une agriculture traditionnelle (dans les pays en développement) ou moderne (dans les pays développés)

1 – Etude de cas : Le monde rural en Bretagne.

A – Un paysage de bocage à l’habitat dispersé

Le monde rural en Bretagne présente majoritairement un paysage de bocage, c'est-à-dire de petits champs fermé et séparés pas des talus. L’habitat est composé de petits hameaux (petits groupe de quelques maisons seulement)

B – Une agriculture intensive source de richesse

L’agriculture bretonne est surtout concentrée sur l’élevage (porcs, bovins, volailles). C’est une agriculture intensive basée sur l’élevage hors sol, c'est-à-dire où les animaux sont élevés dans des bâtiments et nourris par des aliments industriels. Cette agriculture est source d’emploi et représente une grande partie des exportations de la Bretagne

C – Les problèmes de l’agriculture bretonne

L’agriculture intensive connaît ses problèmes. L’utilisation massive d’engrais à provoqué l’apparition d’une pollution aux algues vertes sur les côtes de Bretagne. Le secteur agricole connaît également une crise due à une chute des prix des productions agricoles.

Hatier :

2 – Etude de cas : Le monde rural au Vietnam

Dossier p. 96-97

A – Le paysage des plaines rizicoles

Doc 1 :
Décris le paysage que tu vois. Sur quel relief la rizière est aménagée ? Comment est elle aménagé ? Décris l’habitat.

Au Vietnam, en Asie du sud est, on peut voir des plaines sur lesquelles sont aménagées des rizières. Les champs qui servent à la culture du riz sont inondés et on peut voir des canaux qui servent à irriguer. L’habitat est groupé en de petits villages près des rizières.

B – Agriculture

Questions 4, 5 et 6.

La riziculture est une culture plutôt traditionnelle qui demande beaucoup de main d’œuvre, le travail, fait à la main, doit être régulier tout au long de l’année, en effet il y a deux récoltes par an. Le riz est une culture inondée qui nécessite beaucoup d’eau acheminée dans les champs par des canaux. Le riz est l’aliment de base de la nourriture en Asie.

Hachette :

2 – Etude de cas : Le monde rural rizicole en Asie.

Dossier p. 290-293

A – Le paysage et la population.

A partir des pages 290-291
Doc 3 : Décris le paysage : Comment sont organisées les cultures ?
Doc 1 : La région où se situe ce paysage est elle peuplée ?
Quel lien peux-tu faire entre la riziculture et la population ?

Le paysage rural de l’Asie rizicole est composé de rizières irriguées souvent organisée en terrasse. L’habitat est regroupé en village. La population est très élevée dans les régions où le riz est cultivé.

B – L’agriculture

A partir des pages 292-293

Explique la première phrase du doc 5 grâce au doc 2.

Doc 3 : Comment est acheminé l’eau dans les rizières ?

Doc1 et 4 : Compare les deux documents : combien de siècle les séparent ? Quelles sont les différences entre les des manières de cultiver ?

La riziculture est une culture plutôt traditionnelle qui demande beaucoup de main d’œuvre, le travail, fait à la main, doit être régulier tout au long de l’année, en effet il y a deux récoltes par an. Le riz est une culture inondée qui nécessite beaucoup d’eau acheminée dans les champs par des canaux. Le riz est l’aliment de base de la nourriture en Asie.


Document mis en ligne par gregory TREGOUET - C
un message au créateur de cette page